Device IoT Asset Tracking : produit en France ou en Asie ? (Lettre ouverte aux grands comptes industriels et de distribution)

C’est un éternel débat, alimenté dramatiquement par certaines fermetures d’usines de production, mais aussi par les politiques qui font l’amer constat de leur impuissance à enrayer le mouvement.

Dans l’industrie de l’IoT industriel, la question se pose : où devons-nous produire nos devices ?

Chez ffly4u, la conception tant hardware, que mécanique, que software embarqué, est réalisée sur notre site de Montaudran à Toulouse.

Notre device est assemblé et produit par un EMS français, occitan même, avec qui nous avons noué depuis 2016 des relations de coopération, nous permettant de progresser vers plus d’intégration de nos process industriels pour plus de qualité et fiabilité.

Ce choix est loin d’être neutre : soit vous choisissez la proximité, donc des contacts plus faciles et efficaces, à des tarifs supérieurs, soit vous choisissez de produire à l’étranger, en partie en Asie, pour moins de flexibilité, mais à tarifs plus réduits.

Concernant des volumes inférieurs à 10k unités, l’équation peut rester favorable au maintien de la production en France. Au-delà, c’est difficilement tenable si on se contente de produits standards, avec une faible valeur ajoutée, peu spécifiquement métier. Je pense, par exemple, à des fonctions uniques de type géolocalisation. Quand on passe à des fonctions plus complexes, plus spécifiques à chaque métier, à plus de valeur ajoutée produite, et donc à des volumes plus réduits par type de device, la qualité France peut tirer son épingle du jeu.

Néanmoins, le marché croissant chaque jour, les volumes par affaire suivant la tendance, la tentation de produire à l’étranger reste forte. Chacun doit en prendre conscience, en particulier, le marché et spécifiquement les grands comptes industriels et de distribution qui sont et seront les premiers bénéficiaires de la valeur ajoutée créée par l’IoT industriel dans les 20 ans qui viennent.

Produire en France, c’est moins de chômage, plus de liens sociaux, plus de revenus fiscaux, etc. C’est tout bénéfice pour la collectivité et donc pour les grands comptes.

Je formule un vœu, en cette rentrée 2018/2019 :

Messieurs les industriels, prenez en compte, dans vos choix de prestataires qui répondent à vos appels d’offres, la dimension de production domestique, en pondérant, à niveau de qualité égale, les tarifs de la prestation en fonction du lieu de production.

Pour être clair, valorisez dans vos choix le Made in France !

Au vu de la valeur que l’IoT industriel produit ou va produire dans vos périmètres, ce serait un juste retour de balancier vers des structures françaises, comme ffly4u, qui furent et sont les premiers vecteurs, bien avant d’autres en Europe, de la transformation vertueuse que l’IoT industriel, en particulier l’Asset tracking, va produire dans vos métiers. Vous participerez alors, par ce petit effort de renvoi d’ascenseur aux premiers pionniers de ce secteur, à maintenir la richesse dans nos territoires.

Le poète a dit : « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ».

Ne lui donnons pas raison ! Vous en avez le pouvoir.

Let’s ffly4u !

Bon weekend et bonne semaine !

Olivier