Industrial IoT Asset tracking : et si on parlait métier du client ?

Quel que soit le type de services technologiques concerné, il est toujours difficile de se soustraire au plaisir d’expliquer le « comment » !

C’est-à-dire, qu’on a toujours plutôt tendance à parler technique, plutôt que besoin ou métier du client. C’est dans l’ADN des « boites d’ingénieur » ! En particulier en France, où la culture est plutôt « technologique » que « marché ». C’est moins le cas chez nos voisins anglo-saxons.

Le domaine de l’IoT industriel en particulier dans sa composante asset-tracking n’échappe pas à la règle. Il n’y a qu’à observer la littérature sur le sujet, tant sur les réseaux sociaux que sur le print, chacun est très content de régaler ses interlocuteurs de termes techniques plus au moins abscons. On est en droit de se demander ce que tirent vraiment nos prospects de toutes ces précisions sur les choix techniques de nos systèmes.

Il y a au moins 3 raisons pour lesquelles notre industrie devrait s’attacher à parler du « pourquoi » plutôt que du « comment » :

  1. Notre industrie est jeune, il faut faire comprendre au marché, le type de valeur qu’il peut tirer de nos technologies. L’évangélisation est nécessaire, et pour qu’elle soit la plus efficace possible, il faut parler valeur-métier.
  2. L’Internet Industriel des objets est une innovation majeure de ce début de siècle. Pour passer d’une phase de POC à un réel déploiement, il faut que les enjeux concrétisés soient bien plus importants que les contraintes liées au changement. Plus on parle métier du périmètre d’implantation, meilleure sera notre compréhension des résistances internes, plus efficaces seront nos réponses.
  3. Plus généralement, parler métier de nos clients recentre nos préoccupations sur le client, et non sur les technologies. Cela pousse nos services à être plutôt multi-technologies pour répondre à des besoins de plus en plus divers et multiformes. Pour ffly4u, c’est grâce à nos clients que nous avons intégré de nouveaux capteurs dans nos devices, modifié à la hausse l’exigence de nos Software, intégré pour la 1ere fois dans le monde du LPWan, le Edge AI (Intelligence Artificielle Embarquée).

Restons sur ce dernier point : il est étonnant de constater, en particulier dans notre secteur de l’IoT industriel, que l’approche « customer driven » nous pousse à complexifier notre offre technologique, pour qu’elle « colle » au mieux aux besoins des clients. C’est la clé, mais c’est concomitamment un vrai danger pour nous, acteurs de « l’asset tracking » : se laisser emmener vers plus d’intégration de technologies par notre marché sans réflexion stratégique est dangereux.

En fait il faut bien doser l’intégration et la spécialisation. Ce peut être un début de définition d’un bon positionnement stratégique dans notre secteur.

Let’s ffly4u.

Bon weekend.

Olivier